Papiers de Chine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - problèmes

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 14 février 2008

Un voyage un tantinet Rock'n Roll...

De retour! Notre periple en Chine acheve, ce blog reprend vie. Avec une petite note pour confirmer que, oui, je suis toujours vivant. Mes parents aussi, d'ailleurs, qui sont rentres il y a deux jours en France.

Comme prevu, le voyage a ete un tantinet rock'n'roll.

Deja, comme on est un peu inconscients, on avait programme ca pendant le nouvel an chinois, ou autrement dit, la plus grande migration de personne au Monde sur une courte periode. Chaque annee, pendant 2 semaines, c'est l'equivalent de la population du Bresil qui essait de rentrer dans sa maison natale pour passer les fetes avec sa famille, avant de repartir dans l'autre sens pour retourner au boulot. Comme on s'y attendais, acheter des billets de train a ete une galere incroyable.

Ensuite, comme on est des gros poissards, il a fallu que notre voyage tombe pendant le pire episode neigeux que la Chine ait connu depuis 50 ans. Des regions entieres bloquees, sans train, sans chauffage, sans electricite... Que du bonheur.

Finalement, on a pas mal change l'itineraire de depart. Et comme on est des gros veinards, le voyage s'est plutot bien passe... J'essairai de vous raconter ca quand je serai mieux installe, et que je pourrai mettre des photos et des videos.

En attendant, je suis a Beijing (Pekin pour les francais), capitale de la Chine, et je vais y rester au moins deux mois. 15,2 millions d'habitants, la taille de la Belgique. Une petite ville sympa, quoi, et qui de plus a recemment ete elue "l'une des plus belle capitale au monde" par un jury professionnel et independant exclusivement compose de ma Maman.

Lundi, je commence un stage dans une societe de production francaise specialisee dans l'actu en Asie, qui fait a la fois de la production audiovisuelle, de l'agence de presse et du multimedia... De quoi m'occuper pendant un moment, j'espere. Ca aussi, il va falloir que je vous le raconte. Du coup, j'alternerais probablement compte-rendu de voyage en retard et vie quotidienne a Beijing, pour pas etre trop gonflant.

En attendant, merci beaucoup a tous ceux que j'ai rencontre a Shanghai, en particulier Victor (n'hesite pas a me contacter si tu passe a Beijing, ou plus tard en France) et Francois (merci beaucoup pour ton aide, et pareil, je te paye une biere si on se recroise).

Et maintenant, ouverture officielle de Papiers de Chine - Saison 2: Beijing.

(PS: Cette note ne comporte pas d'accent, mais compte probablement plusieurs fautes d'orthographe. Desole, j'ecris sur un clavier qwerty depuis un cybercafe...Pas de photos non plus pour l'instant, mais ca viendra, j'espere)

jeudi 10 janvier 2008

Trois grosse semaines de voyage en Chine

Voila, mon semestre d'étude à Shanghai s'est terminé il y a déjà plusieurs jours. A la fin du mois, mes colocs et moi rendons l'appartement à Shanghai. Julie rentre en France, comme la majorité des autre Nantais venus étudier en Chine (bon retour Julie, et profite bien de tout ce qui t'attend la-bas! Et bon retour à tous les autres aussi!), et Steven part à Hangzhou quelques mois pour parfaire son Chinois.

cartevoyageparents2

Et moi? Pour l'instant, je reste en Chine. Au programme maintenant? Une semaine tranquille avec Mo pour commencer, et à partir du 19, mes parents débarquent à Shanghai. Peu après, Mo et ses parents arrivent. Suivront trois semaines de visites en Chine, qui s'annoncent un tantinet Rock'n'Roll. Notre voyage tombe en plein milieu d'une des "Golden week" chinoise, une période de vacances ou tout les chinois rentrent voir leur famille. Ça risque d'être très drôle d'acheter les billets de train...
Visites prévues? Plusieurs jours à Shanghai et dans les alentours (Suzhou et ses jardins...), puis Hangzhou (voir ces posts), Huangshan (les montagnes jaunes, paysage magnifique), Guilin (pareil, paysage magnifique), Xi'an (la fabuleuse armée de terre cuite), Pingyao (ville médiévale conservée, proche de Taiyuan sur la carte) et enfin, Beijing (Pékin pour les Français).

Je devrai reposer mes valises aux alentours du 15 février. Du coup, d'ici la, peux de chances que ce blog soit mis à jour. Désolé pour les légions de salariés qui vont être obligé de bosser plutôt que de suivre mes aventures...

Et après ça? Probablement de nouvelles aventures. Mais je vous en parlerais quand tout sera confirmé...

En attendant, inutile de me chercher sur Facebook ou MSN, jusqu'au 15 Février minimum, je n'y serai pas. Je consulterai peut-être, très épisodiquement, ma boite Gmail, mais pas la Hotmail. Ne vous inquiétez donc pas si vous n'avez pas de nouvelles de moi, et si vous devez vraiment m'envoyer des mails, merci de n'utiliser que la boite Gmail. Et revenez voir ce blog quelques jours après le 15 février!

mercredi 31 octobre 2007

Nourriture chinoise

nourriture chinoise 1nourriture chinoise 2nourriture chinoise 3

Une question très importante et souvent épineuse pour les étrangers qui arrivent en Chine, c’est la nourriture. Déjà, dans les restaurants, impossible de comprendre le menu. Même s’il y a des photos, on a souvent des surprises. Il arrive que l’on mange un plat sans avoir la moindre idée de ce qui est dans l’assiette. Parfois ça va, parfois c’est franchement dégueulasse (le truc dans la première photo, par exemple. Je crois que c'étais de la paroi de poumon de je ne sais quel animal...). Il faut aussi s’habituer à manger des trucs bien épicés, ou des ingrédients que l’on refuserait catégoriquement de goûter en France (serpent, insectes, légumes verts…).
La Chine pour les nuls épisode 10 - Manger du serpent et des larves d'insectes - lien direct vers un hébergeur de vidéos qui n'est (pour l'instant) pas bloqué en Chine

A la longue, une certaine lassitude s’installe, et le McDo ou le KFC du coin paraissent extrêmement tentateurs.
Et pourtant, il est possible de manger des plats excellents, pour peu qu’on sache quoi commander. La cuisine chinoise est extrêmement variée, il y en a pour tous les goûts, et dans la bouche, parfois, c’est du pur délice (photo 2 et 3, par exemple). Mais pour savoir quoi manger, il faut bosser : depuis quelques jours, je m’amuse à traduire les menus des restaurants du coin, histoire d’arrêter de choisir des plats au hasard...

- page 2 de 4 -