Papiers de Chine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - bonnes expériences

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 25 avril 2008

Trains d'enfer

garesmouvement1
garesmouvement2
garesmouvement

Petite série de photo prise une nuit, dans les gares et les trains reliant Pékin à Jinan puis Jinan à Qufu. Comme j'étais en sur-réservation sur le premier voyage, j'avais découvert les trains chinois dans ce qu'ils ont de plus inconfortables: pas de place assise, et à peine une place debout. Pour pouvoir fermer la porte du train, les employés de la gare sont obligés de pousser les gens à l'intérieur. pire que le métro aux heures de pointe. J'ai fait 6 heures de trajets comme ça, debout ou assis sur mes talons, le dos contre la porte (humide) du train, la tête sur mes genoux, a essayer de dormir. Au moins, on se fait des amis dans ces conditions.
trains1 Quand je suis descendu à Jinan, mes nouveaux potes, debout depuis déjà 6 heures, continuaient jusqu'à Qingdao, soit 5 heures de trajet de plus...

Nous on allait à Qufu. Dans le second train (3 à 4 heures de trajet, je crois), on avait une place assise, ce qui n'étais pas le cas de tout le monde.
trains2

Mais Qufu, ville natale de Confucius, valait bien ces voyages un peu inconfortables.
qufu

jeudi 24 avril 2008

Le kit du petit archéologue

Aujourd"hui, c'est mon anniversaire.
Et parmi la montagne de cadeaux que j'ai eu, celui-ci: un kit pour déterrer son propre petit soldat en terre cuite de Xi'an. Une des meilleurs idées de cadeau pour un type qui voulait être archéologue quand il était petit et qui a toujours rêvé d'aller voir les soldats de terre cuite.
kit archeo4
kit archeo3

kit archeo2
kit archeo1
kit archeo

mercredi 26 mars 2008

Voyage en Chine (7) : nouvel an chinois à Pékin

beijingtourisme3

Dernière étape du voyage : Pékin. Avec mes parents, on y est arrivé juste à temps pour le nouvel an chinois.

Le 7 février, les chinois passaient de l’année du cochon à l’année du rat (au passage : tous ceux qui, comme moi, sont nés en 1984, sont des rats). Et le nouvel an chinois, c’est l’occasion entre autre de se faire une grosse bouffe en famille, souvent à base de jiaozis, les raviolis chinois, et surtout de faire péter des tonnes de pétards et feux d’artifice.

beijingtourisme4
beijingtourisme5

Et quand je dis des tonnes, je suis encore en dessous de la réalité. Pour le nouvel an chinois, chaque famille casse sa tirelire et achète de quoi faire péter trois fois le pays. Ensuite, pendant plusieurs jours, c’est pétards toute la journée, et tirs de feux d’artifices dès la nuit tombée. Avec, évidemment, un pic le soir du nouvel an, à minuit.

beijingtourisme6
Vu de la terrasse de notre auberge de jeunesse, c’était plutôt impressionnant : de chaque ruelle alentour, des feux d’artifices partait. Tout était fait complètement au hasard, sans aucune sécurité, par des particuliers : aucun des feux d’artifices dans les vidéos ci-dessous n’a été payé par la mairie ou le gouvernement.
Malheureusement, les vidéos ont été prises avec un appareil photo sans micro. Mettez donc la bande son de Rambo 3, vous aurez à peu près la même ambiance.

Feux d'artifice du nouvel an Chinois à Pékin

Feux d'artifice du nouvel an Chinois à Pékin (bis)

Le lendemain du nouvel an chinois, passage au temple du nuage blanc, un grand temple taoïste dans Pékin. Pour le nouvel an, des tonnes de chinois viennent la. On ne s’habitue jamais vraiment à voir autant de monde. Ici, on retrouve deux des gros hobbies des chinois : balancer des pièces dans les temples (lien) et toucher les statues et autres reliques historiques millénaires pour attirer la bonne fortune.
beijingtourisme7
beijingtourisme8

En ce qui concerne le lancer de pièces, ici, il faut d’abord acheter des jetons, et ensuite, tenter de toucher une petite cloche située au milieu d’un gros cercle de métal placé dans une fosse. Je vous ai fait une petite vidéo, dont le principal intérêt était le son… Que vous n’entendrez donc pas. Mettez donc en bande son des bruits de tiroir-caisse, ça fera l’affaire.

Temple du nuage blanc, Pékin

beijingtourisme11

Pour le toucher de statues, c’est aussi un loisir répandu en Chine : toucher les reliques historiques les plus vieilles possible. Ça attire la chance, parait-il. Bon, ça abîme aussi un peu le patrimoine historique, mais qui s’en souci ?
beijingtourisme9
beijingtourisme10

Autre occupation principale des chinois dans les temples: faire brûler de l'encens. Et quand ont dit faire brûler de l'encens, ce n'est pas un petit bâtonnet vite fait: pendant le nouvel an chinois, on achète l'encens par paquets, et on le brûle par poignées, voir par brassées: à trois endroits du temples, des gros brûloirs comme ceux ci marchaient à plein régime. on est passé à 10h du matin, et ils étaient déjà quasiment plein... Les prêtres n'arrêtaient pas de rajouter les poignées de bâtons d'encens que les visiteurs leur donnaient.

- page 2 de 5 -